Radars automatiques, radar fixe, radar mobile, emplacements, cartes, amendes, excès de vitesse, avertisseurs anti-radars, sanctions PV






 
radars automatiques logo Stages recuperation de points - permis à points
ACCUEIL NOUVEAUX RADARS AJOUTER UN RADAR LE BLOG NEWSLETTER F.A.Q. LEXIQUE PLAN DU SITE CONTACT

Localisation
 Emplacements
 Carte radars
 Nouveaux radars
 Installation
 Ajouter un radar
  Téléchargez !
Contravention
 Modèle de PV
 Contester son PV
 Payer son PV
 Les sanctions
 La législation
 Stage permis

Les ratés des radars automatiques


  Depuis leur mise en service, les radars automatiques ont verbalisé de nombreux automobilistes... Le prix de l'automatisation (même si finalement, ce n'est pas aussi automatique que cela) c'est les erreurs !

  Le problème c'est que même en cas d'erreur, il faut payer pour pouvoir contester !

  A noter, depuis fin novembre 2003, c'est le black-out sur les erreurs, presque plus un seul article dans les journaux!



18/11/2008 : Flashée à 168 km/h avec une Smart bridée !

Le 18 septembre 2007, une jeune conductrice a déclenché le flash du radar installé sur l'A4 à Reims entre les sorties Reims centre et Reims-Tinqueux dans une zone limitée à 110 km/h. Ce radar étant l'un des plus prolifique du département avec plus de 30.000 infractions relevées chaque année, cela n'a rien d'extraordinaire. Sauf que la contravention reçue par l'automobiliste indique que la Smart a été contrôlé à une vitesse de 168 km/h (159 km/h retenu) or ce modèle de Smart est bridée à 135 km/h.

C'est donc avec une attestation de Daimler Chrysler qui produit les Smart que la jeune conductrice a contesté la contravention auprès de l'officier du ministère public. Ce dernier a requis une suspension de permis d'un mois, un retrait de 4 points et 250 € d'amende en laissant entendre que la voiture avait très bien pu être débridée. La jeune femme qui a porté l'affaire devant les tribunaux à finalement été relaxé « au bénéfice du doute » par le juge de proximité.

05/02/2008 : Flashé à 324 km/h sur une nationale ! Mais le PV était un faux !

Quelle surprise pour ce conducteur doubien quand il a reçu son avis de contravention. Son Ford Tourneo Connect a été flashé à 324 km/h par le radar fixe de Ferdrupt sur la RN 66 dans les Vosges. Bien sûr, il s'agit d'une erreur du radar puisque sur cette portion de route sinueuse limitée à 70 km/h, il est impossible de circuler à une telle vitesse et qu'en plus la voiture incriminée ne peut pas dépasser les 170 km/h même dans sa motorisation la plus puissante.

Encore plus bizarre, la contravention reçue inflige une amende forfaitaire de 68 euros au conducteur, correspondant normalement à un excès de vitesse inférieur à 20 km/h...

Alors que l'histoire de la voiture flashée à 324 km/h a fait le tour de tous les journaux, l'administration a démenti ! La Direction du projet interministériel de contrôle automatisé (DEPICA) indique que "la photo a été prise à 78 km/h, ramenés à 73, et non 324 km/h" et assure être en possession de la copie de la contravention envoyée mentionnant bien une vitesse de 78 km/h. Pour l'administration, le PV serait donc un montage ce qui expliquerait que la contravention inflige seulement une amende forfaitaire de 68 euros au conducteur, correspondant normalement à un excès de vitesse inférieur à 20 km/h (73 km/h au lieu de 70 km/h).

Le parquet de Besançon a convoqué le conducteur, originaire de Baume-les-Dames (Doubs) pour qu'il produise son PV et "il s’est avéré qu’il comprenait une faute d’orthographe, que l’article du code de la route incriminé n’était pas le bon et que la police de caractère utilisée était en léger décalage". Devant ces incohérences, l’automobiliste a été placé en garde en vue, durant laquelle il a reconnu avoir falsifié le PV afin de faire passer les radars pour "fous", ne pas payer sa contravention et conserver ses points.

Le conducteur est maintenant poursuivi pour tentative d’escroquerie, falsification et contrefaçon de document émanant d’une administration, délits pour lesquels il risque 5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. Il sera jugé le 6 juin 2008 par le Tribunal correctionnel.

24/11/2006 : Une Citroën de 1930 flashée à 139 km/h !

Le propriétaire d'une voiture de collection, une Citroën de 1930, a reçu un procès-verbal pour excès de vitesse après avoir été flashé par un radar à 139 km/h sur l'A9 dans le Gard, alors que son véhicule ne peut dépasser les 70 km/h...
"Cette histoire me chagrine beaucoup, on ne m'a jamais retiré un point sur mon permis", a déclaré le propriétaire qui se demande si quelqu'un d'autre roule avec la même immatriculation que la sienne et a décider de porter plainte.

28/06/2005 : Le tracteur flashé à 91 km/h

Le tracteur de Claude 63 ans agriculteur de profession a été flashé à 91 km/h dans les rues de Chateau-Thierry (02- Aisne), très exactement route de Fossoy vers Crézancy. Pour Claude, c'est vrai que son tracteur possède "un nouveau moteur 24 soupapes, mais vraiment, vraiment au maximum, il peut rouler à 40 km/h et encore.". Après vérification de tous les papiers et justificatifs envoyés par Claude, l'affaire vient d'être classée sans suite par la gendarmerie mais un véhicule possédant la même immatricualtion que le tracteur de Claude a bien été flashé ce jour-là.
Tout cela ne serait pas arrivé avec un traitement manuel des excès de vitesse, en effet, on imagine mal un engin agricole traverser une agglomération à vive allure et doubler une voiture! Il suffisait de vérifier la carte grise pour se rendre compte de l'erreur.

19/01/2005 : La voiturette sans permis flashée
à 120 km/h

Une septuagénaire de Fronsac (Gironde) a reçu une contravention pour avoir été flashée à 120 km/h par un radar automatique le 12 janvier à Angoulême au volant d'une voiturette qui se conduit sans permis.
"Je ne vais jamais plus loin qu'autour de chez moi. Je roule au plus à 50 km/h et je n'ai jamais été à Angoulême ce jour-là, pas plus qu'un autre jour", a indiqué la septuagénaire, 71 ans, encore sous le choc du courrier reçu.
Selon le courrier du Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) de Rennes, ellen roulait avec sa voiturette à 120 km/h le 12 janvier à 22h43 sur la voie de contournement d'Angoulême, à plus de 100 km de son domicile, une voie où la vitesse est limitée à 110 km/h. Conseillée par le maire de son village, elle contestera le bien-fondé de la contravention mais en attendant elle devra s'acquitter des 45 euros qui lui sont réclamés.

Voir l'article complet ici

24/05/2004 : Le radar fou - Etape nº2 Paris

En ce début de soirée, le périphérique extérieur bouchonne encore... Le radar automatique installé Porte de Châtillon crépite sans relâche ni raison, et flashe à tout va d'innocents automobilistes. Devenu fou, le féroce boîtier verbalise une plaque minéralogique par seconde alors que les voitures sont loin, très loin de la vitesse maximale...

07/04/2004 : Une Mini flashée à 3.381 km/h !!!

En Belgique, sur le Boulevard Lambermont dans la banlieue de Bruxelles, une Mini été prise en infraction par un radar automatique à la vitesse hallucinante de 3.381 km/h, soit Mach 3 !
Sans avoir établi avec précision ce qui c'est passé, ce résultat vient visiblement du fait que la date a été mal encodée et en plus dans la section vitesse de la machine.
L'appareil s'étant déclenché, l'automobiliste concerné a probablement réellement dépassé la vitesse autorisée, mais vu les circonstances, cette fois, le procès-verbal a volé... à la poubelle.

Voir l'article complet ici

21/11/2003 : Le radar fou - Etape nº1 Strasbourg

Un radar automatique situé sur la RN4 à l'entrée de Strasbourg a été détérioré dans la nuit de mardi à mercredi et s'est mis à "flasher" tous les automobilistes, y compris ceux ne dépassant pas la limitation de vitesse, a-t-on appris jeudi de source policière. Effrayés, plusieurs automobilistes ont prévenu la police qui s'est aussitôt rendue sur place. Selon les premières constatations effectuées par le peloton autoroutier de la CRS de Strasbourg, la mise hors d'usage d'un hublot et de la visée du radar a provoqué des secousses intempestives à l'origine de l'emballement de l'appareil. Des réparations ont aussitôt été effectuées et le radar devrait à nouveau être opérationnel jeudi soir. La police a lancé un appel à témoins par l'intermédiaire de la presse locale.
Voir l'article complet ici

05/11/2003 : Un automobiliste girondin a reçu un PV pour excès de vitesse mesuré par un radar automatisé, alors qu'il se trouvait tranquillement chez lui

Un automobiliste girondin a reçu un PV pour excès de vitesse mesuré par un radar automatisé, alors qu'il se trouvait tranquillement chez lui. L'erreur a été reconnue.
Il aurait été flashé à 141 km/h au lieu des 130 km/h maximum autorisés et avait reçu une amende de 135 euros avec un retrait d'un point de permis.
"Cet après-midi, le centre de Lille m'a appelé et m'a expliqué que le véhicule flashé était une BMW alors que je possède une Peugeot 806 et que je n'étais donc pas concerné", a-t-il raconté. "L'immatriculation était proche de la mienne mais difficilement lisible et une lettre a été transformée par un fonctionnaire de police, qui n'a pas vérifié si le cliché correspondait à un véhicule de même gamme". Le préfet Raphaël Barthold, chargé du dossier des contrôles automatisés, avait affirmé fin octobre qu'au moindre doute sur les numéros, les procès-verbaux ne seraient pas traités.
Voir l'article complet ici ou ici

09/11/2003 : Un tracteur sarthois roulait à 120 km/h sur l'A6, selon un radar

Un agriculteur sarthois d'une soixantaine d'années a reçu, non sans étonnement, une contravention d'excès de vitesse mentionnant que son vieux tracteur avait été flashé par un radar roulant à 120 km/h sur l'autoroute A6 dans l'Essonne.
Dans un entretien au quotidien Ouest-France, l'agriculteur a relevé que "c'est plutôt étonnant. On n'a pas quitté notre exploitation ce jour-là. Et sur une autoroute en tracteur, j'aurais sans doute été arrêté avant d'être flashé à 120 km/h".
La circulation des tracteurs agricoles est strictement interdite sur les autoroutes.

Voir l'article complet ici ou ici

12/11/2003 : Une jeune femme sans voiture ni permis verbalisée par un radar

Une jeune Roubaisienne ne possédant ni voiture ni permis de conduire a reçu une notification d'excès de vitesse après qu'un véhicule à son nom a été flashé par un radar automatique dans la Somme, sur l'autoroute A1 (Paris-Lille) le 12 novembre.
Au moment de l'infraction, Gwenaëlle, 19 ans, sans emploi, était en train de suivre un cours de code dans une auto-école de Roubaix (Nord).
Elle a reçu en début de semaine une contravention à son nom pour un dépassement de vitesse de 10 km/h commis au volant d'une Renault Scenic immatriculée dans le Nord.
"Il ne s'agit pas d'une erreur du radar", a-t-on expliqué à la préfecture. "Cette immatriculation a bien été attribuée, il s'agit d'une identité usurpée, probablement d'un trafic de carte grise. L'affaire va être classée, une enquête va aussi être menée à partir de la photo prise où l'on distingue nettement plusieurs personnes dans la voiture".

Voir l'article complet ici

14/11/2003 : Une voiture au garage à Pont-Aven verbalisée à Orsay pour excès de vitesse

Un retraité breton résidant à Trégunc (Finistère) a été verbalisé par un radar automatique pour un excès de vitesse à Orsay (Essonne) alors qu'il affirme que son véhicule était en réparation dans un garage de Pont-Aven.
Le retraité aurait été chronométré à 111 km/h sur la RN 118, selon le procès verbal reçu jeudi à son domicile.

Voir l'article complet ici

14/11/2003 : Un automobiliste flashé dans l'Essonne alors qu'il était dans les Vosges

Un automobiliste de Charmes (Vosges) a été flashé par un radar automatique sur l'autoroute A6 dans l'Essonne le vendredi 14 novembre alors qu'il n'avait pas quitté les Vosges et se trouvait à son travail ce matin-là, a-t-il indiqué lundi.
"Le numéro de la plaque minéralogique est celui de ma Fiat Uno mais je ne vais jamais plus loin qu'Epinal avec", affirme ce manutentionnaire de 43 ans qui travaille dans une entreprise de transport.
Son patron lui a fait une attestation montrant que ce vendredi-là il était bien à son poste, juste après avoir mené sa fille à l'école, à 350 km du radar qui est censé l'avoir flashé.

Voir l'article complet ici

23/11/2003 : Un motard flashé alors que sa moto est au garage

Un motard aurait été flashé à 131km/h sur l’A6, à Courcouronnes, dans l’Essonne (91) à 3h46. Seulement, à la même heure, le pilote raccompagnait une amie vers Coulommiers dans la Seine et Marne (77)... en voiture, sa moto étant au garage !
Infos
 Avertisseurs
 Détecteur radar
 Radars fixes
 Radars mobiles
 Radars Feux
 Radars tronçons
 Tolérance radars
 Infos techniques
 Dispositif CSA
 Le CACIR
 Les CISR
 Radars Doppler
 Radars laser
Humour
 Les photos
 Les videos
 Les ratés du CSA
 Jeux en ligne
Partenaires
 Annuaire auto
 Assurance auto
 Autres liens
Services
 Voiture occasion
Statistiques
Dans la base :

Radars fixes :
Total : 2060
Actifs: 1976
En test : 3
Prévision : 81

Radars mobiles :
Actifs: 834

Feux Rouges :
Total : 836
Actifs: 705
En test : 2
Prévision : 56