Cacir, radars automatiques, radar fixe, radar mobile, sanctions PV, amendes, contravention, télephone






 
radars automatiques logo Stages recuperation de points - permis à points
ACCUEIL NOUVEAUX RADARS AJOUTER UN RADAR LE BLOG NEWSLETTER F.A.Q. LEXIQUE PLAN DU SITE CONTACT

Localisation
 Emplacements
 Carte radars
 Nouveaux radars
 Installation
 Ajouter un radar
  Téléchargez !
Contravention
 Modèle de PV
 Contester son PV
 Payer son PV
 Les sanctions
 La législation
 Stage permis

Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières

Le CACIR c'est quoi ?


Le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières est un service commun à la police et à la gendarmerie nationale qui a été crée le 18 octobre 2004. Les effectifs du CACIR sont composés, pour moitié, de fonctionnaires actifs des services de la police nationale et, pour moitié, de militaires de la gendarmerie nationale.
La responsabilité du centre automatisé de constatation des infractions routières est assurée, en alternance, par périodes de deux années, par la police nationale et par la gendarmerie nationale.

Le CACIR est installé dans le Centre National de Traitement des infractions routières sur la zone Atalante-Champeaux à Rennes. Le lieu est hautement sécurisé puisqu'un pass magnétique et une reconnaissance par empreintes digitales sont nécessaires pour entrer dans le bâtiment. La présence à l'entrée d'un gardien et d'un dispositif de sécurité biométrique est justifié par le fait que le CACIR traite des données personnelles.

Toutes les photos prisent par les radars automatiques fixes ou embarqués de toute la France arrivent au rez-de-chaussée du bâtiment. Le service de vidéocodage est chargé d'identifier la plaque d'immatriculation par l'intermédiaire du fichier national des immatriculations. Les plaques sont d'abord lues de façon automatique par l'ordinateur puis saisies manuellement par des personnes de la société Asphéria (filiale de La Poste, spécialisée dans le traitement de documents informatiques). Les cas litigieux sont relus plusieurs fois et soumis à une commission de contrôle.

Au premier étage, une équipe, composée à moitié de policiers et de gendarmes en tenue, contrôle les photos prises par les radars automatiques. Ils donnent ainsi une existence juridique à ces infractions en les validant. Tous les clichés de plaques minéralogiques sont contrôlés un par un en vérifiant les vitesses contrôlées et autorisées, l'identité du véhicule et surtout qu'il n'y ait pas de contestations possibles.

Officiellement, 20 % des clichés sont rejetés

Des plaques non visibles, des problèmes météorologiques ou la présence d'un autre véhicule sur la photographie entraîne le rejet du cliché pour éviter les contestations.

Les courriers de contestation que reçoit le centre sont traités par Asphéria. Ils sont intégralement scannés, numérisés et intégrés aux dossiers d'infraction. Environ 30% des infractions sont contestés dans la plupart des cas cela concerne la désignation d'un autre conducteur. Ces contentieux sont ensuite gérés par des officiers du ministère public (OMP) qui sont installés dans le même bâtiment.

Pour plus de renseignement, vous pouvez contacter le Centre d'Appel Téléphonique

0811-10-20-30
De 8h à 19h du lundi au vendredi
et le samedi de 9h à 17h
au prix d'un appel local

CACIR
Infos
 Avertisseurs
 Détecteur radar
 Radars fixes
 Radars mobiles
 Radars Feux
 Radars tronçons
 Tolérance radars
 Infos techniques
 Dispositif CSA
 Le CACIR
 Les CISR
 Radars Doppler
 Radars laser
Humour
 Les photos
 Les videos
 Les ratés du CSA
 Jeux en ligne
Partenaires
 Annuaire auto
 Assurance auto
 Autres liens
Services
 Voiture occasion
Statistiques
Dans la base :

Radars fixes :
Total : 2060
Actifs: 1976
En test : 3
Prévision : 81

Radars mobiles :
Actifs: 834

Feux Rouges :
Total : 836
Actifs: 705
En test : 2
Prévision : 56